Le Bla Bla du CINEMA

Pour parler des films ou des dessins animés que vous aimez, au ciné ou en dvd.... et même en K7 vidéo !

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Yuri striffe le 03 Jan 2017 18:26

Il est vraiment nul ton film xD
Avatar de l’utilisateur
Yuri striffe
Chocobo des montagnes et des rivières
Chocobo des montagnes et des rivières
 
Messages: 2423
Inscription: 02 Avr 2006 23:06

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 07 Jan 2017 22:54

WHIPLASH
De Damien Chazelle, avec Miles Teller, JK Simmons, Paul Reiser

Histoire : Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattan où il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance, sous sa direction, dans la quête de l’excellence...


Un film sur le dépassement de soi, comme on en voit de temps en temps. Celui se démarque peut-être par sa mise en scène énergique et le charisme de JK Simmons en prof adepte de la torture psychologique. Là où il y a un problème, c'est que le film nous donne à voir exactement ce que l'on s'attend à voir : nous ne sommes jamais surpris, tout est prévisible. Qui plus est, le thème du film étant focalisé sur un batteur de jazz, je peux vous dire qu'au bout de ces 1h45, j'ai vraiment un de ces mal de crâne... Un peu de musique douce maintenant s'il vous plaît. Ou mieux : du silence!
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 14 Jan 2017 23:00

LES DELICES DE TOKYO
De Naomi Kawase

Histoire : Les dorayakis sont des pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges confits, « AN ».
Tokue, une femme de 70 ans, va tenter de convaincre Sentaro, le vendeur de dorayakis, de l’embaucher.
Tokue a le secret d’une pâte exquise et la petite échoppe devient un endroit incontournable...


C'est bien filmé, surtout lorsque le film nous donne à voir la nature : les cerisiers en fleurs, les rivières, les rayons de soleil, etc... C'est un film plein d'humanité, de bonté, de douceur. Du coup, on se sentirait presque coupable de ne pas aimer un tel film. Mais il faut quand même avouer que c'est d'un ennui hors du commun. J'ai failli m'endormir.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 25 Jan 2017 22:29

A BORD DU DARJEELING LIMITED
De Wes Anderson, avec Owen Wilson, Adrien Brody, Jason Schwartzman, Angelica Huston, Bill Murray...

Histoire : Trois frères qui ne se sont pas parlé depuis la mort de leur père décident de faire ensemble un grand voyage en train à travers l'Inde afin de renouer les liens d'autrefois.
Pourtant, la "quête spirituelle" de Francis, Peter et Jack va vite dérailler, et ils se retrouvent seuls, perdus au milieu du désert avec onze valises, une imprimante, une machine à plastifier et beaucoup de comptes à régler avec la vie...
Dans ce pays magique dont ils ignorent tout, c'est alors un autre voyage qui commence, riche en imprévus, une odyssée qu'aucun d'eux ne pouvait imaginer, une véritable aventure d'amitié et de fraternité...


Mouais, bof. Un film qui se veut parfois dramatique mais sans être triste, parfois comique mais sans être drôle, avec une histoire qui n'en est pas vraiment une, traitée sous la forme d'un road-movie, mais sans que l'on ressente la notion de voyage. Bref, tout est tiède. C'est pas désagréable à regarder, mais c'est également loin d'être agréable. Bref, la véritable définition du mot : "moyen".
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 30 Jan 2017 22:38

HANSEL & GRETEL : WITCH HUNTERS
Avec Jeremy Renner, Gemma Arterton, Famke Janssen

Histoire : Liés par le sang, Hansel et Gretel ont aujourd’hui soif de vengeance, et ils s’en donnent à cœur joie. Pourtant, sans le savoir, ils sont désormais victimes d’une menace bien plus grande que leurs ennemis : leur passé.


Du pur divertissement pop-corn. Au niveau de la réalisation, ça fait penser à un épisode de "Buffy contre les vampires" : ça dégomme de la sorcière, comme Buffy dégomme du vampire. Y'a les mêmes petites touches d'humour également. Ca casse pas 3 pattes à un canard, mais c'est sympa, et ça défoule.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 19 Fév 2017 22:44

POTICHE
De Francois Ozon, avec Catherine Deneuve, Fabrice Luchini, Gerard Depardieu, Karin Viard...

Histoire : En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche. À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…


A mon sens, ce qui fait la force du film, c'est l'attention apportée à tout ce qui touche à l'esthétique très "seventies" du film, et également à la bande son dans son ensemble, que ce soient les chansons choisies, ou la musique originale composée pour le film. Le scénario et les dialogues, quant à eux, ne sont pas mauvais, mais la façon de jouer des acteurs fait qu'on a plus le sentiment d'être devant une pièce de théâtre filmée, que devant un véritable film (le film est adapté d'une pièce de théâtre). On passe tout de même un agréable moment.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 26 Fév 2017 23:17

GODZILLA
de Gareth Edwards, avec Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen, Bryan Cranston, Juliette Binoche,...

Histoire : Godzilla tente de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l'humanité semble impuissante...


Visuellement, c'est beau, c'est bien réalisé, et c'est pavé de bonnes intentions, en évitant l'habitude hollywoodienne actuelle qui consiste à ne mettre que des explosions et des fusillades à tout bout de champ. Là, c'est plus posé, le réalisateur a essayé de faire un scénario intelligent, de faire un blockbuster un peu au dessus de la moyenne. Mais pour autant, le film est bien trop long et souvent ennuyeux. Si on ajoute à ça que les 3 quarts se passent dans une nuit noire pendant laquelle l'action est difficilement lisible, on a vite fait de faire redescendre le film dans notre estime. Au final donc, malgré les efforts du réalisateur, on se retrouve tout juste avec une film passable.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede 6trouille le 27 Fév 2017 09:52

Oui, mois je l''ai regardé aussi et c'est bien trop noir : on ne voit rien donc c'est juste barbant à regarder :oui: (à un moment j'ai même été tenté de changer la luminosité et les contrastes de ma TV mais en fait je ne l'ai pas fait par flemme :D )
Et au final, à la fin quand tu essaye de te remémorer le film pour en faire une synthèse, bah tu te rends compte qu'en fait il ne s'est quasiment rien passé ou presque :non:
La vitesse de la lumière étant supérieure à la vitesse du son, il est normal que certains paraissent brillants avant d'ouvrir la bouche ;)
Avatar de l’utilisateur
6trouille
Gourou Star Ocean
Gourou Star Ocean
 
Messages: 23139
Inscription: 07 Mar 2005 21:47
Localisation: Somewhere
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean 'till the End of Time
Jeu(x) du moment: Helldivers + Final Fantasy Brave Exvius

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 27 Fév 2017 20:31

6trouille a écrit:Oui, mois je l''ai regardé aussi et c'est bien trop noir : on ne voit rien donc c'est juste barbant à regarder :oui: (à un moment j'ai même été tenté de changer la luminosité et les contrastes de ma TV mais en fait je ne l'ai pas fait par flemme :D )
Et au final, à la fin quand tu essaye de te remémorer le film pour en faire une synthèse, bah tu te rends compte qu'en fait il ne s'est quasiment rien passé ou presque :non:


Oui, j'ai la même impression.
Je serai bien incapable de raconter ce que j'ai vu... :rire2:
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 27 Fév 2017 22:29

GOTHIKA
De Mathieu Kassovitz, avec Halle Berry, Robert Downey Jr, Penelope Cruz

Histoire : Le docteur Miranda Grey, psychologue pour criminels de renom, travaille au sein du pénitencier psychiatrique pour femmes que dirige son mari. Elle sait mieux que personne ce qui est rationnel... Jusqu'au jour où elle se réveille dans l'une des cellules de l'institution, accusée du meurtre de son mari. Un crime dont elle n'a aucun souvenir. Dans sa quête pour retrouver la mémoire, elle devra faire face à un esprit vengeur...


Les films de fantômes et les films psychologiques sont deux des genres que je préfère. Ce film à l'avantage de combiner les deux, ça partait donc plutôt bien. Cependant, il manque quelque chose : premièrement, on voit les rebondissements arriver à des kilomètres, deuxièmement ça ne fait jamais peur, et troisièmement, à vouloir en faire trop, on passe à côté de son sujet. C'est fort dommage car l'intrigue n'est pas inintéressante, mais voilà, la surenchère, l'exagération, et quelques incohérences ça et là gâchent vraiment l'expérience.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 01 Mar 2017 22:28

MY SWEET PEPPER LAND

Histoire : Au carrefour de l’Iran, l’Irak et la Turquie, dans un village perdu, lieu de tous les trafics, Baran, officier de police fraîchement débarqué, va tenter de faire respecter la loi. Cet ancien combattant de l’indépendance kurde doit désormais lutter contre Aziz Aga, caïd local. Il fait la rencontre de Govend, l’institutrice du village, jeune femme aussi belle qu’insoumise...


On nous présente cela comme un western, alors il faudra qu'on m'explique. C'est pas parce que il y a un mec qui se balade sur un cheval avec en arrière plan des montagnes que ça s'appelle un western. On nous dit ensuite que le film est plein d'un humour féroce : on ne doit pas avoir le même humour je crois. Il n'y a franchement pas de quoi rire. Même pas de quoi esquisser un sourire. Dans ce film, il ne se passe rien, on s'ennuie à mourir. Ca ne mériterait même pas que je perde mon temps à en faire une critique (mais que voulez-vous, je suis trop sympa...). Bref, mon avis tient en une phrase simple, claire, nette, et précise : c'est de la merde.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Pixelle le 05 Mar 2017 22:35

La page où j'ai rassemblé des court-métrages d'animation à voir pour mes étudiants, mais que ça intéressera peut-être des forumers (dont Major).
https://fr.pinterest.com/florentinegrel ... animation/
… you stop listening to what is true, and what is true is constantly changing.
Avatar de l’utilisateur
Pixelle
Chocobo jaune
Chocobo jaune
 
Messages: 216
Inscription: 07 Mar 2013 21:56

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 05 Mar 2017 22:56

ARGO
De et avec Ben Affleck, Bryan Cranston, John Goodman...

Histoire : Le 4 novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, six Américains réussissent à s’échapper et à se réfugier au domicile de l’ambassadeur canadien. Sachant qu’ils seront inévitablement découverts et probablement tués, un spécialiste de "l’exfiltration" de la CIA du nom de Tony Mendez monte un plan risqué visant à les faire sortir du pays. Un plan si incroyable qu’il ne pourrait exister qu’au cinéma...


Ce qui m'a directement frappé dès le début du film, c'est la reconstitution de toute une époque (1979 / 1980) : on s'y croirait, que ce soit en observant les véhicules, les vêtements, les décors, tout, tout, tout. C'est vraiment bluffant. Ensuite sur l'intrigue en elle même, j'avais quelques fois l'impression d'être un peu largué, et en même temps de quand même à peu près comprendre, une sorte de sentiment étrange, un peu flottant. Par exemple, quand Ben Affleck rejoint les otages et qu'il commence à leur expliquer son plan, OK j'ai compris. Mais comment s'est-it retrouvé avec les otages ? Ca reste un mystère... Bon, malgré tout, cela reste un bon film, et j'ai également apprécié les quelques répliques humoristiques parsemées dans le film, même si elles restent assez rares.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 06 Mar 2017 23:19

DEMINEURS
Avec Jeremy Renner

Histoire : Bagdad. Le lieutenant James est à la tête de la meilleure unité de déminage de l'US Army. Leur mission : désamorcer des bombes dans des quartiers civils ou des théâtres de guerre, au péril de leur vie, alors que la situation locale est encore... explosive.


Bon ben je vais encore passer pour le rabat-joie de service parce que le film est encensé par tout le monde, il a eu je ne sais combien d'oscars, etc... Alors, OK c'est bien filmé, OK c'est bien réalisé, mais ça n'empêche que je suis resté complètement insensible et hermétique à ce film. Ca ne m'a pas intéressé du tout. Je me suis ennuyé ferme. Ca n'engage que moi.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 09 Mar 2017 23:20

SNOWPIERCER
De Bong Joon-Ho, avec Chris Evans, Jamie Bell, Tilda Swinton

Histoire : 2031. Une nouvelle ère glaciaire. Les derniers survivants ont pris place à bord du Snowpiercer, un train gigantesque condamné à tourner autour de la Terre sans jamais s’arrêter. Dans ce microcosme futuriste de métal fendant la glace, s’est recréée une hiérarchie des classes contre laquelle une poignée d’hommes entraînés par l’un d’eux tente de lutter. Car l’être humain ne changera jamais…


Un film de science fiction assez glauque et malsain. Je ne m'attendais pas du tout à ça, je dois l'avouer. Dès le début du film, on fait la connaissance d'un personnage qui s'appelle Gilliam, et je me demande si ce n'est pas un moyen assez direct pour le réalisateur de rendre un hommage à Terry Gilliam, car l'univers du film, visuellement parlant, fait vraiment penser à des films comme "L'armée des 12 singes", même si ici, c'est un peu plus orienté action. Bref, on est en face d'un hybride entre un film de science fiction et un film d'action, bien mené du début à la fin, bien interprété, et avec une intrigue intéressante. Vraiment pas mal du tout.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 15 Mar 2017 22:58

LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE
D'Edgar Wright, avec Simon Pegg et Nick Frost

Histoire : L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde). Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau. Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la soeur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis...


Une comédie complètement déjantée. En commençant à regarder le film, j'avoue que je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Le début du film semblait vraiment correspondre en tout points à ce que laissait entendre le titre du film, mais soudain, sans prévenir, ça devient complètement fou, me laissant pantois devant un tel déferlement de "grand n'importe quoi". J'ai bien ri à quelques moments, mais j'avoue cependant qu'au final, c'est tout de même moins puissant que "Shaun of the dead" et "Hot fuzz". Un bon petit film, bien défouloir comme on aime. A voir par curiosité.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 19 Mar 2017 22:55

BLOW OUT
De Brian De Palma, avec John Travolta, Nancy Allen

Histoire : Un soir, dans un parc, Jack Terry, ingénieur du son, enregistre des ambiances pour les besoins d’un film. Il perçoit soudain le bruit d’une voiture arrivant à vive allure. Un pneu éclate. Le véhicule fou défonce le parapet et chute dans la rivière. Jack plonge et arrache à la mort une jeune femme, Sally. Mais le conducteur est déjà mort...


Un de mes films "fétiches" que je regardais régulièrement durant les années 90'. Ca faisait donc un bon bout de temps que je ne l'avais pas vu et, fidèle à moi-même, j'en avais quasiment tout oublié. Ce qui ne m'a pas empêcher de reprendre énormément de plaisir à le revoir et à le redécouvrir. Un polar très hitchcockien dans son approche (avec d'ailleurs une référence directe à la scène de la douche de "Psychose"). Les musiques sont très belles, surtout la musique romantique qui revient de temps à autres et qui est d'ailleurs la musique du générique de fin : ces violons et ce piano font toujours leur petit effet. Mais j'ai également adoré la façon dont est filmé Philadelphie : pas besoin d'y avoir vécu en 1981 pour que ce film nous rende nostalgique ; une sorte de carte postale temporelle, à l'instar d'autres films comme par exemple "Taxi Driver". Une véritable madeleine de Proust.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 26 Mar 2017 23:48

DALLAS BUYERS CLUB
De Jean-Marc Vallee, avec Matthew McConaughey, Jennifer Garner, Jared Leto

Histoire : 1986, Dallas, Texas, une histoire vraie. Ron Woodroof a 35 ans, des bottes, un Stetson, c’est un cow-boy, un vrai. Sa vie : sexe, drogue et rodéo. Tout bascule quand, diagnostiqué séropositif, il lui reste 30 jours à vivre. Révolté par l’impuissance du corps médical, il recourt à des traitements alternatifs non officiels. Au fil du temps, il rassemble d’autres malades en quête de guérison : le Dallas Buyers Club est né. Mais son succès gêne, Ron doit s’engager dans une bataille contre les laboratoires et les autorités fédérales. C’est son combat pour une nouvelle cause… et pour sa propre vie.


J'avais entendu parler du film, et ça m'intéressait de le voir. Je m'étais fait ma propre idée de ce à quoi l'histoire devait ressembler, mais j'étais loin de la vérité. Le film raconte l'histoire d'un homme qui attrape le SIDA dans les années 80', et j'avais peur de me retrouver devant un film larmoyant à la "Million Dollar Baby". Il n'en est rien ; certes, il y a bien quelques passages où l'émotion est de mise, mais pour l'essentiel du film, ça ressemblerait presque à un film de gangster, et je dirais même que ça lorgne du côté de la série "Breaking Bad". Les acteurs sont bons, mais Matthew McConaughey est vraiment habité par son personnage, et son interprétation est hallucinante. Malgré tout, il y a quand même quelques longueurs dans ce film, mais assurément, un film à voir pour sa culture personnelle.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 29 Mar 2017 22:47

THE BIG SHORT
Avec Christian Bale, Steve Carrell, Ryan Gosling, Brad Pitt...

Histoire : Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques … et tenter de rafler la mise !


D'habitude, je n'aime pas ce genre de film : ça parle de subprimes, de swaps, de fonds, etc... de plein de choses incompréhensibles, et c'est rempli de bla bla bla. Mais là, j'avoue que je me suis laissé prendre parce que c'est bien réalisé, la bande son rythme bien l'ensemble, et puis il y a quelques petites astuces qui rendent le film sympathique et surtout : abordable. Oui car le film parle de la crise de 2008, c'est donc une histoire vraie, presque un documentaire mais vraiment tourné comme un film de cinéma, un peu à la manière du "Loup de Wall Street" (même si je l'ai trouvé quand même moins bon). J'ai bien aimé la petite astuce qui revient à 3 ou 4 reprises, consistant à donner la parole à une personne qui joue son propre rôle et qui explique de manière simple, au spectateur, les différents concepts de manière à ce qu'il comprenne de quoi ça parle : je salue l'effort et je pense même que c'est la véritable trouvaille du film. Pour finir, lorsque l'on voit le texte juste avant le générique de fin (comme souvent dans ce genre de film), heu... comment dire ?... ça peut faire peur. Et donc, je dirais que ce film, même s'il est loin d'être parfait, devrait être vu par tout le monde, au moins une fois.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

Re: Le Bla Bla du CINEMA

Messagede Edonist le 01 Avr 2017 23:58

DERNIER TRAIN POUR BUSAN
De Yeon Sang-Ho

Histoire : Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l'état d'urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu'à Busan, l'unique ville où ils seront en sécurité...


Exceptionnel. Je me demande si on ne tient pas là le film de zombies ultime. Le réalisateur a vraiment tout compris. Dès le début du film, il nous pose le décor et nous présente les personnages en 15 minutes chrono. Ensuite : 1h45 de folie, non-stop (ou presque). Les personnages principaux sont, non seulement tous attachants, mais parmi eux, le réalisateur a eu la bonne idée de mettre une petite fille et une femme enceinte : si avec ça, t'arrives pas à faire monter la tension au maximum, c'est qu'il y a un problème. Mais en plus de ça, ce n'est pas vraiment un film de zombies comme les autres, car en ce moment, c'est vrai que les films de zombies pullulent, et ils faut donc bien se démarquer. Et là le film s'en sort admirablement avec plusieurs scènes tout simplement sidérantes, et des zombies d'une vélocité jamais vue auparavant. Ajoutez à cela un scénario accrocheur avec plusieurs scènes qui tireront les larmes aux plus sensibles d'entre nous, et vous obtenez un film d'une qualité exceptionnelle. Une totale réussite.
In Edo We Trust!
Avatar de l’utilisateur
Edonist
Chocobo des mers profondes
Chocobo des mers profondes
 
Messages: 3970
Inscription: 18 Déc 2008 22:46
Localisation: Vitry-Sur-Orne
Le jeu qui vous a fait connaître le site: Star Ocean till the end of time
Jeu(x) du moment: Odin Sphere Leifthrasir / Dark Souls 2 : scholar of the first sin

PrécédentSuivante

Retourner vers Le coin du Cinéma

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités