Le coin Histoire

Pour parler de vos romans préférés

Messagede Franz le 26 Juin 2006 16:00

Bloch... Un grand penseur tout autant qu'un grand auteur, sans aucun doute.
Cela fait bien deux ou trois ans que l'on m'a conseillé L'étrange défaite mais, à force de détours par d'autres lectures et de retardements, je n'ai acquis le livre qu'il y a trois semaines, et n'ai pas encore commencé à le lire (ça attendra probablement août).
J'ai en revanche compulsé plusieurs textes, et il est certain que tant l'analyse que le style sont uniques à l'auteur, lui conférant notamment une lisibilité très claire pour un analyste : comparez du Marc Bloch à du Ian Kershaw, et vous verrez ce qu'est la différence entre un auteur fluide et un autre, compact.
Je mets juste un petit bémol : Bloch n'est pas mort en 42, mais en 44. J'ai d'ailleurs eu à débattre là-dessus avec un enseignant le mois dernier, et justement sur le sujet de la méthode d'enseignement de l'Histoire, dont tu fais mention. Passant un oral avec pour sujet "Le rôle du document dans l'enseignement de l'Histoire", j'en suis fatalement venu à parler de la réforme méthodologique née du courant des Annales lancé par Marc Bloch et Lucien Febvre, cela m'amenant à parler de la mort de Bloch, et amenant mon enseignant et moi-même à nous crêper le chignon pour savoir si les DB allemandes parties renforcer le front normand étaient majoritairement passées par Lyon, où notre homme a été fusillé, ou bien par Montpellier... On tue le temps comme on peut, en fin d'année universitaire :goutter:

Je profite également de tes commentaires sur la question du regard que le monde contemporain pose sur la féodalité, pour conseiller un autre ouvrage : Pour en finir avec le Moyen Âge, de Régine Pernoud. Petit bouquin d'à peine 150 pages, qui tient dans la poche et fond dans la bouche, pas dans la m... heu, et qui se lit comme un Guide du Routard pour le Moyen Âge, faisant tomber un à un les clichés infligés à une période que la Renaissance et la propagande post-révolutionnaire ont pris un malin plaisir à faire passer pour culturellement en régression.
Les principaux thèmes sont traités, de la soi-disant dégénérescence de l'art jusqu'à la soi-disant infériorité des femmes, en passant par tous les lieux communs qui, s'effondrant au fil de la lecture, cessent enfin de faire sonner à nos oreilles le terme "Moyen Âge" comme étant un synonyne de l'avilissement de l'esprit.
On sent certes chez l'auteur une volonté de défendre bec et ongles le temps médiéval, volonté tendant parfois à un entêtement que d'éventuels détracteurs ne manqueraient pas d'exploiter pour décrier à nouveau ces milles années profondément incomprises. Heureusement, le lecteur éclairé parvient toujours à dresser les limites entre les faits et l'emportement lyrique de l'historienne, et ce notamment grâce à, là aussi, un style littéraire clair et agréable.
Une saine lecture : j'ai dit :D
:vache:
Avatar de l’utilisateur
Franz
Chocobo des montagnes
Chocobo des montagnes
 
Messages: 1868
Inscription: 07 Juin 2006 10:34

Messagede drakoru le 26 Juin 2006 16:10

Arf, oui, il est possible que mon cerveau de vioc sénil me joue encore des tours... Mais la performance reste éguale : une prise de recul sur l'instant alors que la france n'admettra les erreurs dénoncées que bien plus tard...
Avatar de l’utilisateur
drakoru
Chocobo à la patte cassée
Chocobo à la patte cassée
 
Messages: 4714
Inscription: 18 Avr 2006 14:09
Localisation: Perché sur ma montagne, position contemplative s'il en est...
Le jeu qui vous a fait connaître le site: DQ8, bons souvenirs!
Jeu(x) du moment: Je passe trop peu de temps à rectifier mon profil (1 fois /5ans en moyenne) pour répondre à cette question de manière crédible ^^

Messagede Yuri striffe le 26 Juin 2006 22:13

deja le terme moyen age est pejoratif... Il a été donné a cette longue période l'histoire ( 1O16 ans... 476 chute d el'empire romain, 1492 decouverte de l'amérique) par les érudits de la renaissance.

Cette longue période a vu d'innombrables guerres, famines et bouleversements géopolitique.
C'était une ére assez barbare et obscure mais la renaissance pour belle qu'elle puisse paraître fut quand même la période post obscurantisme, celle où l'inquisition n'a jamais autant immolé.
Bref à bien y regarder le moyen n'a t-il duré que 1000ans ?
N eperdure t-il pas encore aujourd'hui dans certaines regions du globe ?
Avatar de l’utilisateur
Yuri striffe
Chocobo des montagnes et des rivières
Chocobo des montagnes et des rivières
 
Messages: 2437
Inscription: 02 Avr 2006 23:06

Messagede Franz le 30 Juin 2006 23:14

Hop, une petite parenthèse pour recommander, à ceux que le sujet intéresse, l'achat du hors série numéro 25 du Figaro Magazine intitulé "Ceux de Verdun", qui est entièrement consacré à... Verdun, sans rire ^^

Ne l'ayant acquis qu'aujourd'hui, je n'en ai parcouru que quelques pages, mais ce que j'ai pu lire pour le moment me paraît excellement bien synthétisé, étant par surcroît rédigé dans un style rhétorique clair, qui sache demeurer humaniste sans devenir mièvre. La chronologie est bien faite et les thématiques intéressantes ; les photos sont très bien choisies ; le général Pétain est, Dieu merci, traité avec le respect dû, dans les strictes limites du sujet, c'est-à-dire sans que l'auteur se sente obligé de citer Vichy toutes les trois lignes ; enfin, les cartes stratégiques sont bienvenues, attendu le caractère potentiellement complexe de la bataille.

Saine lecture pour ceux qui désirent savoir, autant que pour ceux qui savent et qui désirent approfondir.
:vache:
Avatar de l’utilisateur
Franz
Chocobo des montagnes
Chocobo des montagnes
 
Messages: 1868
Inscription: 07 Juin 2006 10:34

Précédent

Retourner vers Le coin de la Littérature

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron